Aller au contenu principal
Accueil > Actualites > La Fonction publique se dote d’un Manuel de procédures

La Fonction publique se dote d’un Manuel de procédures

Version imprimableEnvoyer le lien par mail
images: 

Dans le cadre de l’amélioration des opérations courantes de son Département, Madame Mariama Sarr a fait procéder par ses services compétents et à d’autres acteurs, à la validation du Manuel de procédures du Ministère chargé de la Fonction publique, le mardi 27 mars 2018.

C’est le Directeur de cabinet Mamadou Camara Fall qui a prononcé le discours d’ouverture au nom du Madame Mariama Sarr. Revenant sur l’historique, il a indiqué que le manuel qui est l’aboutissement d’un processus itératif et participatif, a le mérite d’offrir à tout praticien du droit de la Fonction publique, notamment aux acteurs de la chaîne de visas et des gestionnaires de ressources humaines, un instrument de travail au quotidien.

Il représente également, dit-il, pour la Fonction publique et les ministères utilisateurs de ressources humaines de l’Etat, un guide pratique de travail, un outil de communication et d’information.

Selon lui, l’utilisateur trouvera, un canevas cohérent pour aborder avec sérénité les procédures d’administration et de gestion du personnel, notamment les principes à respecter, les erreurs à éviter et les dispositions législatives et réglementaires qui encadrent les procédures. Dans le cadre du dialogue social, poursuit-il, la problématique de la production des actes administratifs, figure en très bonne place. « Je considère qu’avec ce manuel les usagers disposeront à temps de leurs actes », a-t-il souhaité.

A l’issue des travaux, des recommandations ont été formulées pour l’amélioration de la qualité du document.

Ont pris part à cette cérémonie, Messieurs Mouhamed Mahmoud Diop, Secrétaire général du ministère, de Mamadou Camara Fall, Directeur de cabinet du ministre, de Abdoulaye Ndiaye, Directeur général de la Fonction publique (DGFP). Il y avait également d’autres acteurs comme Mme Couty Fall représentant de l’Inspection générale d’Etat (IGE) et M. Ouseynou Ba du Contrôle financier. Le Ministère de l’économie des finances et du plan, partie intégrante de la chaîne des visas était aussi présent.