Aller au contenu principal
Accueil > Actualites > Le budget 2018 du Ministère chargé de la Fonction publique s’élève à 2 734 938 000 FCFA

Le budget 2018 du Ministère chargé de la Fonction publique s’élève à 2 734 938 000 FCFA

Version imprimableEnvoyer le lien par mail
images: 

Le budget 2018 du Ministère de la Fonction publique, de la Rationalisation des Effectifs et du Renouveau du Service public a été arrêté à la somme de 2 734 938 000 FCFA contre 2 268 709 340 FCFA en 2017, soit une hausse de 466 228 660 FCFA en valeur absolue et 20,55% en valeur relative.

Le 04 décembre 2017, madame Mariama Sarr a fait face aux députés pour le vote du budget de son Département. La somme allouée a connu une hausse de 466 228 660 FCFA par rapport à la loi de finance de 2017. Pendant les débats, les députés sont revenus sur un certain nombre dysfonctionnement dans l’Administration, notamment le retard des agents, l’absentéisme, les lenteurs dans le traitement des actes d’administration et les retards dans la perception de la pension de retraite.

En réponse à ces interpellations, madame Sarr a expliqué les mesures prises par l’Etat pour rendre l’administration moderne et performante. Il s’agit notamment du Système intégré de gestion des ressources humaines de l’Administration (SIRHA), qui est un contrôle physique et biométrique des agents. Le dispositif est en phase d’expérimentation dans six ministères pilotes à savoir les Ministères des Affaires étrangères, des infrastructures, de la santé, du Tourisme, de la Justice et de la Fonction publique.

Concernant les lenteurs dans la production des actes, le ministre a informé que le département a procédé à la dématérialisation de certains actes administratifs tels que les demandes d’emploi, les avancements et les titularisations. Ainsi, chaque agent, où qu’il se trouve et à condition de disposer d’une connexion internet, peut en temps réel suivre l’évolution de son dossier.

S’agissant des retraités de la fonction publique, il est envisagé un processus d’anticipation ayant pour finalité une perception plus diligente de la pension.

Pour les pensions à l’étranger, il faut une convention avec le pays d’accueil. « Cela a été initié avec l’Italie mais le processus n’est pas encore arrivé à terme », a indiqué le ministre.

Quant aux emplois crées, madame Sarr a aussi noté que le niveau de 254 000 a été atteint au 31/12/2015 et confirmation peut être obtenue au niveau du ministère du travail. « Ces emplois, insiste-elle, ne prennent pas en compte l’auto-emploi et ceux crées autour des Domaines Agricoles Communautaires (DAC) et autres structures ».