Aller au contenu principal

Les grands projets

Accueil > Les Grands Projects > Le plan de modernisation de l’Administration

Le plan de modernisation de l’Administration

Le Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA) a pour ambition de renforcer l’Administration afin qu’elle joue un rôle d’impulsion dans la réalisation des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE) et serve de pivot dans la mise en œuvre efficace des diverses actions identifiées et retenues.
Par l’entremise du Bureau opérationnel de Suivi du PSE, ce programme est élaboré grâce à l’appui du PNUD, sous l’égide du Ministère chargé du Renouveau du Service public, structure d’exécution de la réforme phare « Modernisation de l’Administration ». 

Le Gouvernement reconnaît que la réalisation des ambitions du PSE doit nécessairement s’appuyer sur l’amélioration de la gouvernance économique et sociale la transparence et la systématisation de la reddition des comptes. Dans ce cadre, il est déterminant de s’appuyer sur l’Administration en tant que bras séculier de l’Etat et cadre opératoire des projets politiques.
Toutefois, les capacités de l’Administration sont identifiées parmi les principaux facteurs de risque pouvant entraver l’Emergence (Résumé du PSE, point n°19).

Procédant d’une option politique et gouvernementale, la modernisation de l’Administration consiste à « améliorer l’accès des usagers au service public, la rationalisation des structures étatiques, la promotion d'un système de recrutement basé sur le mérite, la modernisation de la gestion des ressources humaines ainsi que le renforcement des capacités de formulation, de mise en œuvre, d’évaluation et de contrôle des politiques publiques. Elle doit asseoir une administration performante à travers l’automatisation des procédures administratives, l’internalisation de la culture de la gestion axée sur les résultats. » (Document du PSE, version fév. 2014, p. 88 - Lignes d’actions n°398 et n°399). 
Aussi, le contexte national est-il marqué par les réformes constitutionnelle et foncière, celle de l’Acte III de la décentralisation en plus de celles communautaires relatives au Cadre harmonisé de gestion des Finances publiques au sein de l’espace UEMOA. 

Toutes ces réformes appellent à un recentrage des politiques publiques autour des préférences du citoyen, et constituent, à plusieurs titres, une opportunité pour engager un processus de transformation de l’Administration sénégalaise.  
Partant de cela, le PAMA est structuré autour de trois (03) objectifs spécifiques :

(i) optimiser le cadre organisationnel de l’Administration ;

(ii) améliorer la qualité des services rendus aux usagers et la performance de l’Administration ;  

(iii) professionnaliser la gestion des ressources humaines de l’Etat.
Le programme définit aussi un Cadre de gouvernance des réformes ainsi qu’un Dispositif de suivi-évaluation de ses performances.