Aller au contenu principal

Services aux usagers

Accueil > Services > Guide du demandeur d'emploi

Guide du demandeur d'emploi

Descriptions du service: 

PLAN D'ACTION POUR L'EMPLOI

L’ETAT DU SENEGAL, représenté par :  

le Ministre de l’Economie et des Finances,
le Ministre de l'Education Nationale,  
le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et des Relations avec les Institutions  d'une part.
LES PARTENAIRES PRIVES, représentés par :

le Président du Conseil National du Patronat (CNP), 
le Président de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES),  d’autre part,  
1. Considérant que le gouvernement du Sénégal fait de la lutte contre le chômage des jeunes une priorité nationale dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et que ses partenaires du secteur privé, parties à la présente Convention, s’engagent à y contribuer activement ;  

2. Considérant que la formation profession nelle, l’apprentissage et la préparation des jeunes diplômés à un emploi constituent des moyens efficaces pour améliorer leurs capacités professionnelles et faciliter leur insertion dans les circuits de productions ;

3. Considérant le rôle important que pourraient jouer les chefs d'entreprise dans la formation des jeunes diplômés à travers des stages ou des séjours en entreprise pour adapter leur profil aux besoins du marché et augmenter ainsi les possibilités d’embauche ;

4. Considérant les opportunités de création d’emplois sur le marché et le rôle important que pourraient jouer les employeurs en aidant les employés qualifiés à s'installer et en développant une sy nergie avec l'entreprise d'origine ;

5. Considérant la nécessité de mettre en œuvre une politique de développement des ressources humaines dans les entreprises, notamment les PME, par l’identification et la valorisation de leur potentiel de croissance génératrice d’emplois productifs et durables ;

6. Considérant enfin que la renégociation de la "Convention Etat-employeurs pour la Promotion de l'Emploi" constitue une des actions stratégiques définies par l'Etat dans la Politique Nationale  de l'Emploi et son Plan d’Action.

Procédures de recrutement

Pendant toute l’année, des défaillances notées d ans le fonctionnement de leurs services, les différents ministères expriment leurs besoins qui sont transmis, pour examen, à la cellule de contrôle des Effectifs et de la masse salariale (CCEMS). 
Ces différentes sont rassemblées et examinées en commission d’arbitrage en fonction des disponibilités offertes.

Aux termes de cette procédure, les quotas sont alloués aux différents ministères avec un intérêt particulier pour les secteurs de la santé et de l’éducation ainsi que des secteurs structurants que sont la régie financière et la justice. 
Une fois que les quotas sont notifiés à la fonction publique, la procédure de pourvoi de ces postes ainsi ouverts est alors enclenchée. Cette procédure se décline en trois phases :

    La publication de l’avis de recrutement ;
    La procédure de sélection par la commission nationale de recrutement ;
    La publication des résultats de la sélect ion et la prise des actes subséquents.
1er - La publication de l’avis de recrutement :
Cette phase découle de l’exigence de transparence et de valorisation des efforts de recrutement de l’Etat qui passe souvent inaperçu  au niveau de l’opinion publique. 
Cette phase démarre avec des communiqués dans la presse écrite et parlée pour susciter des candidatures pendant une période déterminée qui pourrait être fixée à trois (3) semaines pour permettre aux postulants de constituer des dossiers de candidature. 
Ces nouvelles candidatures s’ajouteront aux dossiers déjà en instance dans la base des données de la direction  de la fonction publique et qui s’élèvent  déjà à plus de sept mille (7000) demandes après la restauration du noyau dur pour le rendre plus fiable avec des demandes datant de moins de deux (2) ans. 
Cette phase sera suivie de celle relative à la sélection. 

2ème-La procédure de sélection :

L’ensemble du processus de sélection  est coordonné par une commission dite « commission nationale de sélection » composée de représentants de :

    La direction de la fonction publique ;
    La cellule de contrôle des Effectifs et de la masse salariale (C.C.E.M.S.) ;
    La direction du budget ;
    Du contrôle financier (Présidence  de la république;
    La primature.
Ces structures, qui constituent les acteurs du circuit des visas des actes administratifs, constituent le noyau permanent de la commission nationale de recrutement auxquels sont adjoints à chaque fois que de besoin les représentants des ministères souvent accompagnés d’experts pouvant éclairer les choix de la commission en fonction de la nature des emplois qui se déclinent en deux (2) types :

 Les candidats sortants des écoles de form ation (ENDSS, ENTS, ENEA, ENSETP, INSEPS, etc.……..), un classement par ordre de mérite commandité auprès de l’administration des dites écoles jumelées d’avec l’ancienneté du diplôme permet de faire un choix objectif.
 Pour les autres catégories d’emploi, la commission, en fonction du type d ‘emploi et avec l’apport d’expert reconnus dans le domaine, dé finit les critères discriminants permettant le choix des meilleurs profils. En cas d’égalité,  des tests peuvent même être organisés entre les meilleurs.
Il est à noter que l’administration recrute sur titre et qu’aux termes de ce processus, les candidats présélectionnés sont convoqués pour des entretiens d’évaluation et de confirmation avant d’être définitivement retenus pour servir dans la fonction publique. 
La procédure ainsi décrite peut durer plusieurs jo urs en fonction du nombre de postes à pourvoir. 

3ème -La publication des résultats de sélection 
Le procès verbal de l’ensemble des réunions de la commission de recrutement est régulièrement dressé et au terme du processus, il est signé  par l’ensemble des membres avant d’être soumis à l’approbation du ministre en charge de la fonction publique. 
C’est seulement en ce moment que sont publiés les résultats et que le processus de prise des actes est mis en œuvre pour aboutir à la prise de service des candidats retenus. 
Le recrutement des personnels de santé et de l’éducation, raison de leur caractère particulier et de leur charge sociale ainsi que l’engagement de l’Etat  vis à vis des partenaires au développement dans le cadre du PDIS et du PDEF, est toujours mis en  procédure d’urgence pour être finalité les délais avant d’entamer le pourvoi des autres  postes ouverts pour le recrutement.

Telle est, brièvement esquissée, la procédure de recrutement des agents dans la fonction publique.

Pièces à fournir

ATTENTION :  Les dépôts de demandes d'emploi se font désormais via le site du ministère www.fonctionpublique.gouv.sn

Et ce n'est qu'après être selectionné que le demandeur devra fournir les documents cités ci-dessous :
une demande manuscrite adressée au ministre de la fonction publique ;
un casier judiciaire (moins de 03 mois) ;
un extrait de naissance (moins de 03 mois) ;
un certificat de bonne vie et mœurs ;
un certificat de visite contre visite ;
les photocopies légalisées des diplômes.
Adresse de dépôt: Direction de la Gestion prévisionnelle des Effectifs, des Emplois et des Compétences (DGPEEC), sise Immeuble Yoro Lam, 2ème étage, avenue G. Pompidou (ex-Ponty)